En francais, pour les copains - The Great North American Sticky Bun Hunt - CycleBlaze

En francais, pour les copains

Et OUAAI ! Je suis aux anges !
Heart 1 Comment 0

SALUT LES COPAINS ! Nous partons, la jeune Stéphanie et moi, le 1er mai pour Montréal. Pourquoi? Pour traverser le Canada et les EU à vélo. Ailleurs tu peux voir l'itinéraire mais, en principe, nous partirons le 3 mai de Montréal, après que nous ayons vu là où le grand Charles a prononcé « Vive le Québec... Vive le Québec LIBRE ! », cap vers le sud vers la petite ville étasunienne de Ticonderoga. Nous prenons à droite, nous passons sous les Grands Lacs, n'oubliant pas de visiter les chutes de Niagara, nous passons par Titusville où, dans le 19ème, on a trouvé la pétrole pour la première fois et le monde moderne est né. Puis au sud de Chicago avant de tourner vers le nord, par Minneapolis vers la frontière canadienne. Nous la suivrons avec une déviation pour visiter un parc national au Canada avant d'arriver à Seattle sur les plages du Pacifique, un océan que je n'ai jamais vu.

Nous avons des cops cycliste dans cette ville réputée pour sa pluie et son café (lieu de naissance de Starbucks) et donc nous y passerons quelques nuits avant de recommencer vers le nord, visitant l'usine Boeing au nord de la ville.

Nous repasserons au Canada à Vancouver pour suivre un parcours classique, dont la Icefields Parkway, par Jasper et Banff avant de terminer à Calgary au début de septembre.

Entre Ticonderoga et Seattle nous suivrons les parcours de Adventure Cycling, l'homologue de notre FFCT. Les deux fédés sont différentes, naturellement; celle de l'Amérique a la distinction d'avoir trouvé des bon

Les parcours « cyclos » traversent les EU comme une toile
Heart 0 Comment 0

parcours partout dans le pays, des petites routes tranquilles qui évitent les horreurs des « interstates » et les autres dérives d'une société fondée sur une culture automobile.

Adventure Cycling est né il y a un peu plus de trente ans, l'année du bicentenaire de l'indépendance des EU des Anglais. Des fous du vélo ont eu l'idée également folle d'une traversée du pays et ses 6.000km, ses Rocheuses, ses Apalaches et ses prairies par quelque milles cyclos, pas toujours trop expérimentés. Ils ont crée ce qui s'appelle aujourd'hui le « Trans-American Trail », ou simplement, le « Transam ». C'est ça que j'ai suivi il y a quatre ans jusqu'au centre du Kansas, au centre des EU, lorsque j'ai été arrêté par un petit pépin mal placé.

Depuis le Transam, le Adventure Cycling a continué avec un parcours parallèle dans le tiers nord du pays, le « Northern Tier », un autre dans le sud, le « Southern Tier » et pas mal d'autres du nord en sud etc. C'est le Northern Tier que nous allons suivre. Il nous prendra environ 90 jours à Seattle, roulant jusqu'à 120km par jour mais normalement moins. Nous pourrions en faire plus mais c'est pas une course; il n'y a pas de feu et nous avons envie de rencontrer les gens, de bavarder (les américains sont des bavards par excellence!) et de comprendre un peu plus la culture. Vaut mieux, donc, que nous roulions doucement et que nous prenions un instant « to smell the roses » comme on dit là-bas.

Bon, tu verras de la carte Adventure Cycling qu'il ne s'agit pas d'un parcours fléché. Il n'y a pas de flèches, pas de panneaux. Ce qu'il y a, quand même, sont des superbes cartes produites par l'Adventure Cycling qui montrent tous les campings, les

Les cartes « Adventure Cycling » sont superbes. Ici nous sommes dans les Rocheuses
Heart 0 Comment 0

magasins, les vélocistes etc. Les campings, ils nous intéressent parce que nous ferons du cyclo-camping. Mais les magasins encore plus parce que, même dans ce pays de supermarchés énormes, les Walmart et les autres avec leur parkings de la même superficie que la Belgique, en pleine campagne il n'existent souvent que les « petit-marchés » minuscules, les petits magasins de proximité, ce qui s'appellent les commerces « ma and pa », maman et papa. Bien que les grandes villes en Amérique deviennent chaque jour de plus et plus grandes, les villages des noms charmants et cow-boy sont en train de mourir. Si on ne profite pas des magasins qui restent, on prend le risque de ne trouver rien pendant les prochains 60km.

Nous suivrons le Mississippi de Minneapolis à son origine, à quel point on peut le traverser d'un seul pas ! Suivent les prairies et le Big Sky Country - pays du grand ciel - du Montana, le col de Logan et sa belle-nommée Going To The Sun Highway, et finalement les dernières montagnes, les Cascades, qui nous mèneront à Anacortes, au bord du Pacifique et puis Seattle avant de rentrer au Canada.

Et c'est ça que nous allons faire pendant les vacances!

Et oui, pourquoi le titre ? C'est quoi, les « sticky buns » ? Littéralement, les brioches collantes. Les EU ne sont pas toujours trop célébrés pour leur cuisine, surtout chez les « gas stations » que fréquentent par nécessité les cyclos. Là-bas pas toujours grand choix : c'est le café, le Coca et les « sticky buns » pleine-puissance, chargées de sucre et de la matière grasse. C'est aussi ricain que l'Oncle Sam !

Rate this entry's writing Heart 0
Comment on this entry Comment 0